Questions - Réponses

À qui s’adresse la sophrologie?

La sophrologie s’adresse à des publics de tout âge et toute origine.

On distingue trois champs d’application principaux : médical et paramédical, destiné et réservé aux professionnels de la santé, social, éducatif et sportif, destiné et réservé aux travailleurs sociaux, éducateurs, enseignants, formateurs, entraineurs sportifs, etc. et enfin, préventif, qui est une application de la Sophrologie Caycédienne à la gestion du stress ou à l’amélioration de la performance dans des contextes tels que l’entreprise, les organisations, les métiers de la création, etc.

La sophrologie est-elle une thérapie ?

La sophrologie peut être utilisée comme complément à des thérapies (para)médicales mais ne s’y substitue pas.

Selon le but recherché on se réfèrera à une séance de sophrologie simple ou à une séance de sophrologie à objectif thérapeutique.

Une séance de Sophrologie Caycédienne à objectif purement thérapeutique n’est possible que si un diagnostic spécifique a déjà été établi par un praticien (médecin, psychologue, physiothérapeute, etc.) et si ce dernier estime que la sophrologie constitue un traitement adapté au trouble identifié.

Quelle est la différence entre la sophrologie et les techniques de relaxation, l’hypnose, etc. ?

Contrairement à l’hypnose, la sophrologie n’est pas une méthode de suggestion dans laquelle le sujet est passif. La personne qui la pratique, bien qu’orientée par le sophrologue, reste pleinement consciente ; elle est l’acteur principal de ses expériences et du changement qui en résulte. 

Au-delà de l’apprentissage de techniques de relaxation permettant de se détendre ou de surmonter les problèmes de la vie quotidienne, la sophrologie est une philosophie et permet de développer une attitude positive face à la vie, pour une existence sereine et pleine de valeurs.

Lors de la première visite, le sophrologue explique les concepts de base de la sophrologie et pratique une première technique comme par exemple la respiration « diaphragmatique » ou la Sophronisation de Base.

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

C’est une technique de relaxation permettant de centrer notre attention sur notre corps et ce faisant, de prendre conscience de notre monde intérieur, de nos sentiments, de nos pensées. Elle met également en évidence notre état de stress et notre état émotionnel.

Chaque séance qui suit débute par un rappel de la technique présentée lors du rendez-vous précédent ; celle-ci devra être pratiquée journellement entre les deux séances, afin d’évaluer l’impact ressenti par le patient dans sa vie quotidienne. Cette évaluation appelée analyse vivantielle, permet au sophrologue d’orienter la personne dans sa pratique vers un entrainement personnalisé et spécifiquement adaptée à ses besoins.

La sophrologie est-elle liée à des croyances particulières ou à des philosophies orientales ?

Les trois premiers degrés de la Méthode Caycedo® sont le résultat des études phénoménologiques et scientifiques menées par le Dr Alfonso Caycedo lors de son séjour de deux ans en Inde puis au Japon. Ils sont une adaptation à la sensibilité occidentale de certaines techniques de base du yoga, du bouddhisme tibétain et du zen Japonnais.

La sophrologie fournit une base théorique et une méthode basées sur la phénoménologie existentielle. Il s’agit d’une méthode apolitique et n’appartenant à aucune confession, au moyen de laquelle chacun est libre de vivre la spiritualité et les croyances qui lui sont propres.

Quelle est la différence entre la sophrologie et la Sophrologie Caycédienne ?

La Sophrologie Caycédienne n’est pas une branche de la sophrologie mais bien la sophrologie dans sa forme authentique telle que créée et développée par son fondateur, le Dr. Alfonso Caycedo depuis 1960.

C’est avec une approche résolument médicale et scientifique qu’il crée cette nouvelle discipline appelée « sophrologie » d’après les racines grecques SOS-PHREN-LOGOS ou « étude de la conscience en équilibre ».

Il ne  protègera pas cette dénomination, loin de se douter à l’époque du formidable développement que sa discipline allait connaitre.

En 1992, pour bien encadrer sa technique et la différencier des pratiques qui se sont développées de façon parfois anarchique sous le nom de « sophrologie » devenu générique, le professeur Caycedo dépose alors le nom de « Sophrologie Caycédienne ».

 Pratiquer la Sophrologie Caycédienne ou s’entraîner avec un sophrologue caycédien est la garantie de recourir à une pratique reconnue et contrôlée, et à des professionnels formés dans le respect de l’authenticité de la méthode.

Peut-on obtenir un financement pour la formation de sophrologue ?

Salarié, auto-entrepreneur, profession libérale ou demandeur d’emploi, vous avez la possibilité de faire financer votre projet de formation en sophrologie dans le cadre de la formation professionnelle, par des organismes financeurs tels que votre employeur, Pôle emploi, le FIFPL, …

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez obtenir une aide partielle ou totale pour financer votre projet de formation professionnelle. Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi qui vous aidera à monter votre dossier de prise en charge. Une partie de ce financement pourra être financée, le cas échéant, par l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) auquel vous étiez rattaché dans votre dernier emploi.

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle (départ de l’entreprise) ou dans le cadre de la formation continue (évolution au poste de travail), vous pouvez faire financer totalement ou partiellement votre formation par votre employeur. Soit celui-ci prendra contact avec son organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) pour faire financer votre formation, soit il la financera lui-même.

Pour vous aider dans votre démarche de financement, l’Académie peut vous fournir un devis et un programme détaillé de la formation choisie, que vous soumettrez avec votre projet à votre organisme de financement.
Quel que soit le financement demandé, n’oubliez pas de nous faire remplir la partie destinée à l’organisme de formation dans le dossier de demande de prise en charge.

Après accord de votre organisme de financement ou de votre employeur et l’envoi de cet accord à l’Académie, nous établirons avec ce dernier une convention de formation.